En vedette

Voix des “sans voix”, l’artiste Cdrik Koodjo milite sur ” Vilê” pour la défense des droits de l’enfant.

Juda Sion LAGBENOU

Indubitablement, l’artiste Cdrik Koodjo est l’une des valeurs sûres de la nouvelle génération d’artistes qui émergent dans le 229. Il s’est fait sa place dans cette jungle grâce à l’exceptionnelle performance dont il fait montre à chacune de ses sorties musicales. Le public continuait encore de kiffer l’audio et la vidéo de son single “Alô Do Ta” quand Cdrik Koodjo a décidé d’enchaîner avec un nouveau morceau intitulé “Vilê” comme pour dire “Les enfants” en langue Fon. Sur cette chanson, l’artiste touche du doigt un fait de société devenu récurrent. Il s’agit de la responsabilité des parents vis à vis de leurs enfants et les déplorables conséquences que l’inconscience parentale pourrait avoir sur la descendance de leur progéniture. Pour lui, il y’a des parents inconscients qui ne prennent plus soin des enfants comme il le faut, qui préfèrent dilapider leurs sous dans les boissons, les gonzesses et les accessoires de beauté au lieu d’investir sur leurs enfants pour garantir leur avenir avec un héritage digne du nom. Les répercussions de ce comportement indigne, c’est qu’ils laissent dans la société des enfants mal éduqués livrés à eux mêmes qui, une fois adulte, brisent toutes les règles de la vie juste pour s’imposer et le cycle reprend.

Le clip officiel de ce single “Vilê” pondu par Cdrik Koodjo grâce à la complicité de Dope Music a déjà été réalisé par Lypso et le public aura le privilège de le visualiser dès le 21 Septembre. Mine de rien, la sensible thématique abordée dans “Vilê” peut propulser l’artiste Cdrik Koodjo vers l’international si l’équipe autour de lui parvient à imposer le morceau auprès de l’UNICEF et toutes les autres instances internationales qui luttent pour les droits des enfants.

Laissez un commentaire