Actu

Santé : ASTUCE SEXUALITÉ// UNE SOLUTION POUR LE COUPLE.

 

La sexualité a toujours été un sujet tabou déjà dans les familles et même dans certains couples. C’est assez complexe dans ces derniers d’exprimer leur besoin pour les partenaires qui ne savent pas être directs. La frustration naît pour peu, par manque de discussion et tout tourne au vinaigre. Les temps changent dorénavant et les méthodes aussi, plus rien n’est assez caché. Les moyens pour mettre un peu de sel au sein de son couple ne manquant jamais, allons à la découverte d’une astuce 100% de chez nous.
Rien d’extra ou de sorcier, cette solution est faite à base des produits naturels que l’on peut facilement trouver au marché, du côté des vendeurs de médicaments traditionnels. Pour la préparation, il faut prévoir en premier lieu du bon Sodabi (alcool non traité issu du vin de palme). Ensuite, acheter les colas aphrodisiaques (ahowé), les colas rouges (gbandja) ; à ces produits, doivent s’ajouter du gingembre et une petite quantité de tabac.
La préparation doit se faire suivant certaines étapes primordiales. Il faut d’abord bien laver le gingembre et les colas, ensuite les éplucher. Certains disent que qu’ils sont très bien lavés, on peut les utiliser ainsi sans les éplucher, mais il est toujours conseillé de les éplucher. Il faut ensuite découper ceux-ci et les mettre dans un mixeur pour ceux qui en ont car d’autres utilisent les mortiers pour les piler avec bien sûr le tabac. Le tabac doit être en très petite quantité et le mélange soit au mixeur ou dans le mortier doit être fait à sec.
A la suite de cette étape, il faut verser à présent le mélange obtenu dans un plastique ayant la même capacité que la quantité du Sodabi et bien remuer le tout. Le mélange ainsi obtenu doit être conserver pendant quelques heures avant l’utilisation. Pour ce qui est de la consommation ne pas excéder trois prises par jour à l’aide d’un petit verre. Il faut également penser à faire un nouveau mélange après quelques jours d’utilisation.

Cette solution a déjà sauvé assez de foyer.

 

Florinda B. BIDI

Laissez un commentaire