En vedette

“Nan Mi Tché”: la chanson ou la prière pleine d’émotions de Pélagie La Vibreuse.

 

 

 

Juda Sion LAGBENOU

 

 

Louer Dieu, c’est prier deux fois! Pélagie La Vibreuse vient de prier plus de deux fois avec sa nouvelle chanson “Nan Mi Tché” qui caracole dans les stats depuis sa sortie. Nouvelle sonnerie des téléphones portables, “Nan Mi Tché” est le nouveau tube qui tourne en boucle dans les playlists, sur les chaînes de radios et télés et même dans les églises. “Nan Mi Tché” qui veut dire “Donne moi ma part” en français est chanté exclusivement en langue Fongbé pour permettre à un plus grand nombre de s’imprégner des paroles de la chanson qui, en vrai, ne sont que le reflet de leurs prières quotidiennes.

 

Grâce, gloire, fortune, paix du cœur, guérison, bonheur et longévité sont les vœux de la Diva de Es La Hora Productions à l’endroit du Divin sur la prod mélodieuse de Legend Beatz. Le clip vidéo réalisé par LYPSO est resté en étroite liaison avec les paroles de la chanson avec le décor du paysage naturel et le scénario.

Après les épreuves traversées en 2020 avec la pandémie mortelle du Corona virus et son studio qui est parti en fumée, il était de bon ton pour Pélagie La Vibreuse d’élever sa voix pour magnifier celui qui l’a préservé et lui laisser par cette même occasion ses doléances. Ce qu’elle a su faire avec brio dans cette nouvelle chanson qui est déjà disponible sur TRACE et bien d’autres chaînes internationales.

Laissez un commentaire