En vedette

Musique : “Je m’en fous”, le projet qui repositionne Chaarlity dans les stats.

 

 

 

Juda Sion LAGBENOU

Sans l’ombre d’un doute, Chaarlity est l’un des artistes ayant marqué d’une empreinte indélébile l’année 2020 et surtout ce dernier semestre avec son projet “Je m’en fous“. Gros retour dans l’arène pour l’artiste dont l’échec est à la morgue. Tout en narguant les détracteurs, il a pris du plaisir à défendre sa philosophie selon laquelle chaque être humain doit vivre sa vie comme il l’entend sans vraiment s’occuper des “ont-dits”. Le morceau a eu droit à une belle vidéo tournée en Europe dans des décors paradisiaques avec un scénario assez collé à la thématique mais aussi une communication assez élargie dans les médias traditionnels comme sur les réseaux sociaux.

Généralement, les artistes sortent d’abord l’audio du single, la vidéo lyric et la vidéo officielle vient en dernière position pour donner plus de teneur au projet. Chaarlity n’a pas voulu s’inscrire dans cette logique. Autodidacte, lui il a préféré casser le code en balançant d’abord le clip vidéo de “Je m’en fous” contenant l’audio et vu que le public béninois a réservé un chaleureux accueil au projet, il a jugé utile de servir la version lyrique pour permettre aux fans de connaître avec exactitude les paroles de “Je m’en Fous“. Belle stratégie de Chaarlity qui réussit à retenir l’attention du public depuis plusieurs semaines.

 

Laissez un commentaire