Artiste

L’étoile de Gloria LAWSON

IMG-20161114-WA0003.jpg

Après avoir été baignée depuis l’âge de 05ans dans l’orchestre de son papa (la pierre principale);dans le groupe d’animation des églises évangéliques et dans la plus part des orchestres du Bénin ;après avoir côtoyée pendant de nombreuses années les anciens musiciens virtuose béninois : Daniel Guedegbé(bassiste), Valette Gontran Gobi(auteur, compositeur, arrangeur, chanteur guitariste), Joselito(saxophoniste), Nel Oliver, zouley Sangaré, Don Metock, Jospinto, Abiola Fidel jah baba, Bluky D’Almeida Ebawadé… Gloria Lawson musicienne chanteuse prend l’initiative en 2013 de créer un groupe musical pour perpétuer les multiples richesse sonores de sa terre natale.
C’est ainsi que dans la même année la jeune chanteuse à la fois percussionniste se met ensemble avec un guitariste compositeur, arrangeur pour monter le groupe “Ayôdélé “.
Grâce à une partie du patrimoine original écrit par le ” duo” Gloria Lawson (chanteuse) Edison Konfo(guitariste) , démarre le répertoire de “ayôdélé”.
Très rapidement tout le monde met la main à la pâte afin de fixer définitivement le groupe.
Gloria Lawson et Edison Konfo travaillent d’arrache-pied à créer les arrangements et compositions originaux pour ce nouveau né. C’est ainsi qu’a l’heure actuelle la totalité du répertoire reste originale.
Après quelques mois de répétition “ayôdélé” commence ses premiers spectacles dans les cabarets, les night-club et dans certains restaurants de cotonou tels que: le cordon bleu, le domino, Tourbillon, jaming bar etc…
En décembre 2015, ayôdélé sera invité à présenter un spectacle à Bénin Musique institue (BMI) un spectacle qui de par sa grandeur et sa densité conduira automatiquement le “Duo” à un autre spectacle au CCAA (centre culturel artistik afrika) puis au Festival des Arts et Culture ìdaasha(FACI); Festival International du Théâtre du Bénin (FITHEB) ;le Festival du Goumbé…

Ayôdélé fait dégusté le contenu de son album à africa sound city et confirme donc sa présence dans la discographie Béninoise.
Aujourd’hui ayôdélé dresse derrière lui un grand nombre de fan à partir de son titre fâ ‹kpakpato› ainsi que ses rithms folkloriques tels que: le goumbé, le adja, le tchinkounmê aux quels il apporte une finesse et donc une consommation sans modération.

1 Commentaire

Laissez un commentaire