Actu

CULTURE : AGOOGBE la nouvelle création du troupe Pepit’arts.

Crépine DE-SOUZA

La grande salle de FITHEB a abrité dans la soirée du jeudi 24 septembre 2020 le spectacle “AGOOGBE“. Une nouvelle création de la troupe Pepit’arts de Mededjonou,ce spectacle a séduit le publique qui a fais le déplacement.
L’aventure a commencé en juillet 2018 avec la troupe Pepit’arts de mededjonou. Elle vise à révéler la cité des tambours de mededjonou et ils ont fait parler du Benin aussi bien ici qu’ailleurs au plan culturel. Plus d’une trentaine âmes cultivées à la percussion et contres la percussion s’est produite activement au pavillon du spectacle international de théâtre du Benin(fitheb). Le Benin n’a pas de ressours minières à vendre, la seul chose à vendre c’est la culture et l’arts. C’est ce que les leadeurs solidaires de mededjonou on comprit en organisant ce spectacle qui est une nouvelle création de la troupe sortir en avant première. Ce spectacle est intitulé ” AGOOGBE “.

AGOOGBE c’est le nom de la castagnette africaine, c’est un instrument qui annonce l’entrée sur scène de la troupe. Il permet d’exprimer la diversité musicale du Benin. L’instrument AGOOGBE est axé sur le rythme des tam-tams. Cette création met en avant le genre a travers la discimination des filles qui n’avaient pas accès aux percussions à une étapes donnée.
Un spectacle au cours duquel les origines des enfants ont été revisités à travers leurs panégyriques. C’est aussi une suite de proverbes africains qui replonge dans l’éducation Vodoun. Du ” kpahloué” (tambours a tonalité semi base semi aigüe), au “ka ka” (contre percussion en tambours) en passant par le “kpézin” (tambours major à tonalité basique) et le “ogba” (caisse en bois et planche à résonnance basique), la grande salle du fitheb a vibré à la variété de rythme offerte par les Pepit’arts. La troupe est dirigé par un maître chorégraphe et danseur Albert Hounga qui a donné un entraînement de production musical et traditionnelle. Ce groupe que coiffe le colonel Dieudonné Tévoédjrè est essentiellement constitué de jeunes aussi cultivés intéllectuellement scolaires que talentieux dans la matière artistique. La troupe Pepit’arts de Mededjonou a fait 75 minutes de pestations et les rythmes évoqués ont fait ébloullir le publique.

 

Le spectacle pour finir était sous le regard admiratif du ministre Oswald Homeky qui a ouvert la cayotte de dons pour soutenir d’avantage la troupe et plein d’autre personnalités politico administratives ainsi que des têtes de pont d la culture béninoise.
Rappelons que tout ceci s’est passé dans le respect des gestes barrières du Covid-19 et les Pepit’arts sont repartir avec beaucoup d’encougagements.

Laissez un commentaire