En vedette

Actu : Pourquoi cherche t-on si tant à comparer à tort ou à raison les rappeurs béninois à ceux de la sous région?

 

 

Juda Sion LAGBENOU

La toile est embrasée depuis quelques jours pour une polémique sans tête ni queue. Tout est parti du post de la page facebook “Tokpa Tokpa” qui prend le dernier freestyle de Suspect 95 pour minimiser tous les rappeurs béninois malgré l’énorme potentiel rapologique que regorge le 229. Sur le sujet les avis sont divergent mais la frustration et la révolte ont pris le dessus. Pour beaucoup, c’est une aberration de traiter les rappeurs béninois avec autant de dédain en les comparant avec un artiste ivoirien qui a du respect pour le rap béninois. Les plus patriotes trouvent que c’est une traîtrise sans pareille de la part de Tokpa Tokpa de lâcher un post aussi attentatoire.

Mais franchement si le ridicule tuait, le public béninois serait presque exterminé depuis fort longtemps. Éternel insatisfait, avare, hypocrite et imbu de lui-même, c’est le public le plus prostitué de la sous région qui cherche la moindre occasion pour rabaisser ses artistes au détriment des autres. Si la musique s’est cassé la gueule dans le décor, c’est en partie à cause de ce public tourné vers l’extérieur et qui exige en retour aux nôtres les mêmes productions musicales pour après crier sur tous les toits qu’on a pas d’identité musicale. Si ce public parvient à aimer une de tes productions, tu dois être un génie pour les satisfaire à la prochaine sortie. “Trélélé” de Tiboy Shalla et “Auto Auto” de Master Ked ont été plébiscité dans ce pays mais dès que ces deux artistes ont pris le risque d’explorer un autre univers musical, ils ont été lynché publiquement et traité de tous les noms d’oiseau.

Certes le Bénin n’est pas encore parvenu à avoir une identité musicale mais ce n’est pas en se comportant de la sorte que ça va arriver. D’ailleurs cela décourage plusieurs artistes qui promettent déjà lâcher le micro. Comparaison n’est pas raison et en toute circonstance sachons raison garder. Qu’on se dise la vérité, c’est criminel ce comportement du public béninois et si rien n’est fait pour corriger le tir, la musique urbaine béninoise risque de disparaître à jamais. Vivement qu’on respecte et qu’on aime nos artistes vivant

J’ai tracé 🏃🏃🏃

1 Commentaire

  • Lol vos artistes mitho la ?? 🤷
    Les mitho de la sous région la ? 🤷
    Je préfère écouter de la bonne musique importer que d écouter de la merde du bled.
    N’importe quoi
    À part vano et blaze qui travaillent de leur mieux la qui encore ??
    Enrouler !

Laissez un commentaire