Actu

ACTU : Freaky Hoody, un enseignant entièrement tatoue.

 

 

Florinda B. BIDI

Nous sommes à l’ère de la stupéfaction, de l’étonnement, c’est simplement incroyable ce qui se passe autour de nous. Le monde bouge et il faut être assez rapide pour ne pas se faire larguer. Tout change, des convictions aux pratiques, en passant par les habitudes, chacun se créé son univers et les mentalités varient.
Nous avons déjà entendu de l’homme le plus court, le plus gros, la plus grosse, la femme ayant les plus gros seins, de ceux qui dépensent des fortunes pour ressembler à leur star préférée. Tout a été passé en revue mais aujourd’hui, un nouveau personnage que tout le monde a du mal à comprendre vient d’apparaître en France. Le plus c’est qu’il est un maillon du système éducatif. Eh oui ! Un enseignant tatoué de la tête aux pieds. Et quand on dit tatoué de partout, c’est que c’est partout sur son corps et sans aucune exception. Il fait la une sur les réseaux sociaux, et tout le monde est à présent intéressé par ce qui se passe autour de cet enseignant et ce qui l’a poussé à entrer dans ce monde.

Il s’appelle Sylvain Hélaine mais Freaky Hoody sur les réseaux sociaux. Il est jeune, âgé de 32 ans, et mesure 1m80. Il fait du sport, mange sain, ne se dope pas, ne fume pas, ne boit pas d’alcool, et dort tôt tout ce sont rêve certaines femmes. Mais qu’est-ce qui a bien pu pousser un enseignant de la maternelle et du primaire à se faire tatouer le corps en entier ?
Le tatouage est une affaire de culture, d’éducation, de mentalité. Dans plusieurs sociétés, c’est vu comme un signe de délinquance, de dépravation, une vraie preuve d’inconscience et de mauvaise vie. Mais cet enseignant français a fermé les yeux sur tous ces préjugés et a fait sorti le grand jeu.

Aujourd’hui, les parents sont inquiets de l’effet qu’il peut avoir sur la psychologie de leurs enfants. Beaucoup se sont clairement plaints du fait qu’il fait peur à leurs enfants. Mais d’autres ont affirmé que chacun est libre de ses choix et convictions. Pour bien d’autres encore, l’apparence physique ne reflète en rien ce que l’on est réellement, car, il y a bel et bien des loups qui revêtent l’apparence d’agneau. D’une manière ou d’une autre Freaky Hoody n’est pas, de ce dont l’on oublie le visage.
La vraie motivation de tout ceci reste encore à découvrir, mais il n’a pas manqué de confier tout ce qui l’a poussé à faire ce choix hors du commun et ça se voit clairement que passer inaperçu ne lui plaisait plus. Parti de professeur d’arts martiaux, pour devenir un enseignant tatoué qui pose nu pour des magazines ; nul ne sait encore comment cela a été fait. Il raconte que le bouton déclencheur de tout ceci vient d’un voyage à Londres où il devait enseigner dans le Dulwich Collège. Il aurait fait la remarque que le tatouage dans cette région est quelque de très habituel, ni vu du mauvais œil puisque les gens mènent parfaitement leur vie avec. Alors il s’y est lancé petit à petit. Une petite partie, puis ensuite une autre et puisque c’est en mangeant que l’appétit vient, il n’a pas pu résister à l’envie de tout colorer. Ainsi depuis 2013, son aventure a commencé et il y nourrit une envie insatiable de poursuivre jusqu’à la fin. Un tatouage, demande une fortune surtout s’il faut en faire un de bonne qualité. Il a dû rentrer au bercail parce que la ruine pointait avec les dettes à ne point en finir entraînées par les tatouages. Il ne s’en est pas arrêté là, il a poursuivi son aventure et continue de la nourrir. Dépenser 45000€ soit 29.499.750 FCFA pour se faire tatouer. C’est ce qu’on appelle mettre la barre très haute. Et il ne compte pas s’en arrêter là, il compte faire une deuxième couche, puis une troisième jusqu’à ce qu’il ne reste plus une seule possibilité de voir la véritable couleur de sa peau, même ses yeux ont subi de l’encrage.

Tout ceci n’est d’ailleurs pas sans conséquences, puisqu’il faisait au départ le sujet des contrôles de police, des regards bizarres et étonnés mais aujourd’hui, tout le monde s’y habitue et il suscite soit de l’admiration, soit un peu de réserves. Il confie également, que le tour en salle de tatouage le fatigue énormément, à cause de la cicatrisation. Mais pour lui « quand on est passionné, toutes ces difficultés sont anecdotiques ».

Ah ! Quel drôle de passion, d’ailleurs ! Il s’est imposé une rigueur des plus naturelles pour ne pas endommager son corps et donc c’est du fitness, de la musculation, du stretching et manger sain. Il compte continuer son chemin puisqu’aujourd’hui ce physique lui permet non seulement de poser pour des magazines mais également lui permet de faire la figuration pour des films. Et pour faire plus fun et continuer à empocher, il compte bientôt faire la deuxième couche entre les lignes de la première. Il a même été membre du jury dans le concours Miss Tatoo. Pour ce qui est de sa vie professionnelle, plus rien n’est à prouver, tout va bien puisqu’il est déjà à une douzaine d’années en tant qu’enseignant. Il compte prospérer ses chaînes du net et en plus rentabiliser puisque les gens s’intéressent beaucoup à son physique.

Freaky Hoody s’est inscrit dans une mentalité qui s’est toujours avérée vraie peu importe l’issue. Pour lui « plus on est différent et inhabituel, plus on divise, mais c’est plus qu’un avantage qu’un inconvénient ». Les gens aiment simplement ce qui sort de l’ordinaire. Cette personnalité est simplement accrocheuse, les gens s’abonnent à ses chaînes pour en savoir davantage sur sa transformation, sur sa limite puisqu’il montre qu’il n’y en aura pas.

 

Laissez un commentaire