En vedette

Actu : CINQ CHANTEURS / GROUPES BÉNINOIS QUI SONT LA PREUVE QUE LE TALENT SEUL NE SUFFIT PAS.

Voir souvent un artiste passer à la télé n’est pas forcément le signe qu’il a réussi sa carrière. Au Bénin, on en a connu des artistes talentueux qui ont fini par s’éteindre pour des raisons qui sont pour la plupart inconnues. Voici une liste de chanteurs qui rentrent valablement dans la catégorie de ces artistes qui ont du talent, mais qui peinent soit à décoller ou soit à se maintenir au sommet.

FAMILYZIK

Avec ce groupe, la musique est une histoire de famille et cela se comprend bien à travers le nom Familyzik. Champion attitré du concours de musique urbaine ‘’Bénin Star Tour’’ en 2018, les quatre beaux gosses ont enchainé l’année qui a suivi avec le titre ‘’Collé Cimenté’’ qui a bénéficié d’un clip et d’un remix avec le hitmaker sénégalais Sidiki Diabaté. Avec leur talent et l’exposition que leur a apportée cette chanson, on n’aurait pas été surpris de voir la côte du groupe exploser de manière à ce qu’ils emboitent les pas à un Nikanor voire un Fanicko.
Cependant, il n’en a été rien. Malgré une tentative de retour à travers une collaboration avec Fumi, l’ex Queen de Blue Diamond, les quatre fantastiques de Famiyzik semblent toujours ne pas être assez convaincants pour le public béninois. Nul besoin, en effet, d’être un génie analyste du showbiz pour savoir que Familyzik est encore loin d’être parmi les artistes les plus en vue de la musique béninoise.

BPM (EX FRANKARMEL)

 

Le joli garçon a séduit le label Self Made Men de Mister Blaaz dont il a été le protégé pendant plusieurs années. On retrouve d’ailleurs les deux en featuring sur le dernier album de Blaaz à travers le morceau ‘’Désolé’’, un morceau sympa mais qui est passé sous silence comme la plupart des chansons de BPM qui est portant pétri de potentiel.
De ‘’Je Veux’’, ‘’Viens A Moi’’, ‘’Emmah’’, à ‘’Fitèyédé’’ en passant par ‘’Lébé Na Wo’’ et le très exposé ‘’Laisse-Moi Te Goûter’’, BPM s’est montré musicalement très productif pendant la décennie 2010 et si vous l’avez déjà vu en Live, vous ne pouvez que certifier que ce fils de parents artistes à un talent vrai en plus d’avoir un physique très avantageux.
Au vu de ses capacités, on se demande alors logiquement pourquoi BPM n’est pas déjà devenu le légitime ‘’SINGUILA’’ ou ‘’DADJU’’ du bled.

ABIOLA MIKE-T

 

Le Dagbémabou boy a eu un sacré bol en 2020, il a décroché un featuring avec celle-là qu’on considère comme la deuxième plus grande diva du Bénin après Angélique Kidjo : Zeynab Habib. ‘’DAMILOUN’’ est sorti en juin 2020 et même si le morceau n’a pas bénéficié d’une grande exposition ou acclamation, cela demeure un grand coup de maitre pour Mike-T. Cependant, lorsqu’on écoute l’artiste et considère tout son background, on réalise que son niveau de succès frise l’injustice.
Mike-T chante comme un chérubin, rape mieux que certains rappeurs stars, à un charisme qui perce l’écran et sur scène, il sait mettre l’ambiance. Il en faut apparemment bien plus pour que le public local fasse de ce crooner une véritable vitrine de la musique urbaine béninoise.
Dernièrement, Mike retravaille beaucoup son image d’artiste polyvalent à travers une série de freestyles qu’il a lancé sur YouTube (Les Freestyles du Sensei). Dans l’épisode 1 qui est récemment paru, on voit l’artiste raper en live sans micro sur un instrumental hip-hop trap. Il parait cependant quelque peu méconnaissable avec une dégaine de gars de ghetto et fumant comme un Wiz Khalifa. Serait-ce la quête de popularité qui est en train de le mener à la déroute ?

DIBI DOBO

 

Le ‘’cas Dibi Dobo’’ peut paraitre effrayant au point donne froid dans le dos. C’est douloureux de devoir l’avouer, mais ses chansons ne convainquent plus autant qu’avant et ce n’est rien de le dire.

L’interprète du tube ‘’Wini Wini’’ ne semble aujourd’hui plus être que l’ombre de l’artiste à succès qu’il était au début de la décennie 2010. Il est loin maintenant de l’époque de ses collaborations avec Singuila, Dj Arafat, Lynnsha et autres qui lui ont valu une reconnaissance tant nationale qu’internationale. Est-ce le public qui est ingrat et l’a lâché ou est-ce tout simplement lui qui a perdu l’inspiration ?

Pourtant, l’apôtre du SOYIMANVO continue de produire et sortir de nouveaux morceaux. Malheureusement, face à Nikanor, Fanicko et Vano Baby qui ont investi le showbiz bien après lui, Dibi donne l’impression de ne plus faire le poids en termes de popularité et succès musical. Il a, dirait-on servi à ouvrir la voie à une génération d’artistes qui sont venus le ranger pour reprendre son flambeau.
Toutefois, en attendant peut-être que le prince de l’Afropop Dibitique nous revienne avec un indiscutable banger, on se remémorera encore les tubes comme ‘’Tchitchavi’’, ‘’Que Ferais-Tu’’, ‘’Le Temps’’ ou encore ‘’Mahou’’ qui l’avaient imposé comme la coqueluche d’un public qui n’a plus vraiment d’yeux pour lui aujourd’hui.

TIBOY SHALLA

Il n’est pas le meilleur vocaliste de cette liste, mais comme on le dit souvent dans le milieu de la musique, il a ‘’le truc’’ et il est une star (il est parti représenter l’Afrique en TURQUIE a un festival de musique quand-même, un peu de respect donc siouplait).
Son single ‘’Trélélé’’ l’avait propulsé au rang de grand espoir de la musique urbaine et se jouait à tous les coins de rue et dans tous les clubs. Et après… bah et après, plus rien…, en tout cas plus rien de vraiment croustillant car Tiboy a laissé tout le monde sur sa faim depuis l’après ’Trélélé’’. On espérait qu’il sortirait un autre morceau qui pourrait surpasser son premier titre à succès, mais au lieu de cela, il offre des singles oubliables et un réchauffé de ‘’Trélélé’’ en freaturing avec Zeynab Habib.
Avec ses 20 000 abonnés YouTube, Tiboy n’a pas encore de single qui cumule 100 000 vues sur sa chaine malgré sa surexposition grâce à ce qui jusqu’ici est son seul grand succès public : ’Trélélé’’.

Si vous aspirez à faire carrière dans le showbiz en tant que chanteur, les carrières de ses cinq artistes et groupes devraient pouvoir vous inspirer et vous inciter à vous poser les bonnes questions comme celle-ci ? Doit-on se fier seulement à son talent pour réussir en musique ? Si le talent ne suffit pas, alors qu’est-ce qui détermine vraiment le succès de carrière d’un artiste chanteur ?

Laissez un commentaire