Actu Artiste Focus People

[ Actu ] LE SHOWBIZ BÉNINOIS SUR DES BRAISES ARDENTES DEPUIS QUELQUES JOURS

 

 

Si vous êtes sur Planète Terre, si vous vivez au Bénin ou si vous avez la connexion internet et branché aux news de la musique urbaine du 229, c’est que vous avez remarqué que le showbiz béninois a connu une semaine tonitruante truffée d’évènements très peu ordinaires. Des tensions par ci, des menaces par là, tout était au rendez vous pour envoyer en l’air tous les efforts surhumains fournis jusque là pour stabiliser ce showbiz.
Tout a commencé par le post de Mister Blaaz sur son compte facebook où il lançait un avis de recherche pour la mise aux arrêts de Jaurès Bradley ADJINDA l’un des rédacteurs du site d’actualités “My Addictive”. Ce que beaucoup prenaient pour un post anodin ou même une blague était bel et bien réel. Blaaz avait déposé une plainte à la Brigade Anti-criminelle contre le Jeune Chroniqueur pour propos diffamatoires à son endroit.

Il en veut pour preuve les nombreux posts du sieur Jaurès sur facebook où il a essayé à plusieurs reprises de tirer à boulets rouges sur le label “Self Made Men” et son leader. N’eut été la médiation de certains acteurs avertis de Cotonou qui ont intervenu à travers une rencontre entre les deux protagonistes pour qu’il y’ait un consensus pacifique, on aurait assisté peut être au pire. Ce pari de règlement à l’amiable est chose acquise et le Jeune Jaurès Bradley ADJINDA peut dormir tranquillement chez lui désormais tout en faisant attention à ne pas attaquer les gens directement dans ses écrits.
Et pendant qu’on parlait de cette affaire, deux acteurs titanesques du showbiz béninois se lançaient des piques par posts interposés. Il s’agit de Jojo Sa et de Dah Adagboto le manager du label Meko Prod. De ce côté, le Dah national est allé jusqu’à menacer son vis-à-vis de le convoquer et à l’autre de répliquer qu’il attend jusqu’à la fin du week-end passé pour sa convocation sans quoi ce serait un retournement de situation où c’est lui qui convoquerait Dah Adagboto devant la justice pour s’expliquer. Jusque là par de dégel dans la situation.

On était entrain de digérer ses deux précédentes situations quand Gilchrist La Personnalité Publique manager de WP BaBaJèJè a lâché un post qui a soulevé la tôlée sur la toile. Dessus il essayait de ramener à la raison les premiers virtuels, les rois sans trône du game et les incapables de remplir seuls les grandes salles de spectacle du pays. En commentaires de ce post, c’était un débat houleux avec des injures à l’encontre des uns et des autres.

Et comme si c’était fini, nous avons assisté dans la même semaine a une affaire de vol de beat et de refrain. Il s’agit de l’affaire qui a opposé le tandem Crisba- Dean Weezy à un jeune. Du nom de “Mon carma“. Le sieur accuse Crisba et Dean Weezy d’avoir piqué le beat et le refrain de son morceau qu’il a fait depuis 2016. Là encore, il y’a eu un gros clash entre les trois artistes concernés.
Une chose est sûre, ces situations n’apportent rien de concret à notre showbiz si ce n’est le bad buzz. Espérant qu’il n’y ait pas péril en la demeure à cause de ses imbroglios sans tête ni queue, je souhaite une excellente semaine de travail à toutes et à tous souhaitant que le calme revienne au sein du monde urbain et que le showbiz béninois reprenne son train de vil normal.

Juda Sion LAGBENOU

Laissez un commentaire