En vedette

ACTU : DJ COUCLIK : TROIS ERREURS QUI POURRAIENT SUCER SON BUZZ.

Il faut reconnaitre que c’est brillant, et absolument singulier. On se demande s’il a planifié son coup à l’avance ou si c’est le fruit d’un heureux hasard mais quelle qu’en soit la provenance, cette idée de faire du DJing dans un atelier de vulcanisation est vraiment un coup de génie. Et sachant que le monde virtuel raffole de ce qui est insolite, on comprend aisément que la montée en buzz du désormais plus célèbre vulcanisateur béninois est tout à fait logique. Avec ses phrases devenues cultes et ses appareils hors normes, DJ Couclik casse les codes, draine les foules et fait tordre de rires même le plus imperturbable des internautes dès qu’il articule son fameux: yèssssaaaaaïïï. Cependant, connaissant, les revers de la célébrité et la brièveté des “buzz accidentels“, on est en droit de se demander jusqu’à quand encore le Dj Sommet des Sommets pourra tenir en haleine ses fans déjà au nombre de 42.000 sur Facebook.

On le sait, DJ Couclick n’est pas devenu populaire pour ses talents de DJ. Ce qui lui a valu sa brusque exposition voire explosion médiatique, c’est son manque de raffinement associé à sa pratique décalée du métier de DJ. Ainsi, à la manière d’un Éléphant Mouillé ou d’un Pipi Wobaho, l’apôtre du “Couclik, validé” est un humoriste jouissant d’une simplicité avantageuse qu’il aurait tort de jeter aux orties pour céder à l’appel de la swag et du bling bling. Cette simplicité ou absence de sophistication se traduit notamment par le cadre où DJ Couclik tourne ses vidéos, le matériel tout sauf conventionnel qu’il utilise et le langage comique qu’il emploie.

Les trois plus grandes forces de Dj Couclik résident ainsi en ce qu’on pourrait considérer comme des faiblesses si le contexte était différent. En effet, si l’on doit s’en tenir à ce qui s’observe en général, on soutiendra qu’un DJ qui se respecte ne ferait pas ses démos dans un atelier de vulcanisation, c’est ce que Dj Couclik fait pourtant et qui accroche. Un Dj digne de ce nom préfèrerait des matos high-tech pour s’enjailler avec ses platines mais DJ Couclik n’a que faire de Virtual Dj. Lui, il prend son pied avec des baffles dont l’état fait de la peine et un vieux magnétoscope qui devrait rappeler à plus d’un l’époque où nos parents jouaient les compilations ‘’Bénin Passion’’ dans des radios aujourd’hui en voie de disparition. Enfin, ce qui constitue le cheval de Troie même de Dj Couclik, c’est son humour. Il est clair que les épisodes de DJing du plus célèbre vulcanisateur béninois n’auraient pas le même impact sans les mots qu’il aligne chaque fois qu’il baisse le volume du son. Avec ses néologies et son aisance dans le mauvais français, Dj Couclik nourrit l’engouement de la masse en maximisant son manque de raffinement : son cadre n’est pas raffiné, son matériel n’est pas raffiné et son langage aussi est tout sauf raffiné, et c’est tout cela qui constitue sa marque de fabrique et conditionne son succès sur le digital.

Les trois erreurs qui vont donc à coup sûr tuer sa popularité serait que, voulant paraitre plus sophistiqué, il commence à tourner le dos aux faiblesses qui constituent sa force. Se mettre à parler un meilleur français, échanger son atelier de vulcanisation contre un endroit class ou encore virer ses baffles et son magnétosque pour s’accommoder de matos haut de gamme, voilà les trois coups de glaive qui seront fatales à la jeune carrière de Dj Sommet des Sommets. Et pour qu’il évite cette triste fin, on prie qu’il s’entoure d’une équipe de management qui saura maintenir la flamme qu’il a allumé dès la première fois où il s’est laissé filmer en alignant les quatre mots : Couclik, validé, validation, Yèsaaaaiiiiii.

Laissez un commentaire